Intensité de l’ingénierie

Deux de nos usines en Chine appliquent une expertise interne pour
améliorer l’efficacité énergétique

Le défi de bâtir une société durable sur le plan environnemental revient finalement à faire plus avec moins : stimuler l’entreprise tout en réduisant, d’une certaine façon et en même temps, les déchets et la consommation de ressources naturelles. Ce défi est particulièrement grand quand il s’agit de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Alors que nous travaillons pour atteindre notre objectif 2025 de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre en valeur absolue d’au moins 3 % chaque année, notre unité commerciale la plus importante, Étiquettes et Documents Graphiques, continue d’accorder une attention particulière à son intensité énergétique : le nombre de mégawatts/heures d’électricité consommée par un million de mètres carrés de produits fabriqués. Mesurer l’intensité nous permet de comprendre comment faire plus de produits avec moins d’énergie et moins d’émissions résultantes.

Bien que nous apportons notre expertise technique à soutenir l’efficacité énergétique de l’entreprise dans nos régions Nord Asie Pacifique et Asie du Sud du Pacifique, en particulier, nous avons récemment démontré comment une ingénierie adaptée peut permettre des progrès incroyables en matière d’efficacité énergétique.  Entre 2007 et 2016, ces régions ont réduit leur intensité énergétique globale de 53 à 12,5 % au cours des deux dernières années. 

intensité de l’ingénierie

Les gains ont été largement déterminés par deux usines dans les villes chinoises de Kunshan et Guangzhou. Par exemple, les équipes de ces installations ont optimisé le processus de séchage de l’adhésif que nous appliquons à nos étiquettes sensibles à la pression, l’un de nos processus de fabrication les plus énergivores. Nos équipes ont d’abord réduit la quantité de chaleur perdue dans le processus de séchage en réduisant les taux d’échappement et en recyclant plus d’air chaud. Elles ont ensuite installé des systèmes de collecte et de réutilisation de la chaleur de l’autre flux d’échappement. De plus, elles ont tiré profit de nos capacités internes pour modéliser les processus de séchage afin de réduire au maximum les températures et d’optimiser les vitesses de production. Selon Dan Wiedl, directeur de la technologie mondiale des processus pour nos activités d’étiquettes et de documents graphiques, nos équipes en Chine ont apporté des améliorations au réseau d’ingénierie global Avery Dennison et à notre savoir-faire unique dans l’industrie en matière de processus de fabrication d’étiquettes.

« Il y a beaucoup de points de contact qui permettent une collaboration entre nos ingénieurs à l’échelle mondiale. Nous tenons régulièrement des séances de formation sur des sujets d’ingénierie comme celui-ci », explique Dan Wiedl. « Nous avons aussi d’autres plates-formes pour partager les meilleures pratiques techniques, telles que des sites web et des bases de données de collaboration. Chaque région élabore un plan pour faire face à l’efficacité énergétique, puis elles communiquent avec nos experts mondiaux si nécessaire à l’exécution des plans.»

Au cours des huit dernières années, nous avons développé la science des matériaux et notre l’expertise en fabrication de processus qui, à bien des égards, définit notre industrie. Il s’avère que c’est un grand atout dans la poursuite de la durabilité.

En savoir plus sur nos progrès pour réduire la consommation d’énergie ici.

 

Histoires connexes

Plus de

deux dimensions